Etape 10 – Ethique et Citoyenneté

Il est important pour une Fédération d’affirmer haut et fort ses valeurs et les moyens qu’elle compte mettre en œuvre pour les conserver.

Le département Ethique et Citoyenneté sera ainsi créé au sein du Conseil d’Administration Fédéral. Un vice Président sera nommé pour assurer cette fonction essentielle et transversale à l’ensemble des projets. Ceci en fera un département « ressource ».

Son but sera d’afficher clairement les valeurs de notre Fédération et les moyens que nous mettrons en œuvre pour les asseoir dans nos actions.

 

Commission Nationale d’Intégrité du Triathlète (CNIT)

Préconisations d’entraînement

Un espace sera dédié aux éléments qu’il est nécessaire d’appréhender en matière d’entraînement. Chaque personne est différente mais on retrouve souvent les mêmes problématiques dans la gestion de son intégrité physique et motivationnelle.

L’objectif de cette rubrique sera d’engager une réflexion individuelle sur les grands axes de l’entraînement amateur en Triathlon. Qu’est ce qu’une charge d’entraînement ? Comment considérer le Triathlon dans mon environnement familial et professionnel ? Quel volume d’entraînement hebdomadaire semble cohérent pour se faire plaisir sur des épreuves régionales ? Combien d’entraînements par mode de locomotion ?

Le but de cet espace sera de vraiment accompagner la réflexion du Triathlète compétiteur vers une prise de recul sur sa pratique. Ces informations seront à considérer comme des préconisations et non comme des vérités absolues. Elles ne doivent en aucun cas mettre en porte à faux le travail qui est fait dans les clubs. Au contraire, elles sont présentes pour les accompagner.

Le même schéma peut être proposé pour les jeunes compétiteurs en prenant en considération un environnement scolaire et familial.

 

Prévention des blessures

Une base de données fédérale pour vous accompagner dans la prévention des blessures et dans leur rémission. Quels symptômes ? Comment mesurer mon état de forme ? Quelle alimentation ? Quelle importance du sommeil ? Quelles démarches auprès des professionnels du médical ?

Une cellule de statistiques (traumatologies, blessures, arrêts cardiaques, accidents …) sera également créée afin de mieux connaître notre pratique sur le territoire et d’accompagner au mieux une anticipation des risques rencontrés.

En effet, avec une Fédération grandissante, il semble intéressant d’avoir des statistiques sur l’aspect médical. Avec un site internet centralisateur de l’information et une plateforme Espace Tri qui va continuer son développement, nous serons en parfaite phase.

Le rôle de la Fédération sera également d’encourager et d’accompagner la mise en place d’informations locales sur ce sujet important.

 

Accompagnement des clubs vers la mise en place d’une équipe médicale locale

Par exemple, les clubs de la Fédération Française d’Etudes et Sports Sous Marins (FFESM) mettent en place avec un médecin plusieurs soirées de consultation pour délivrer des certificats médicaux. Au sein de nos clubs, cela permettrait d’avoir un médecin référent qui connait l’activité et les risques potentiels afin d’accompagner le Triathlète vers son objectif avec notamment des préconisations médicales adaptées.

Le développement de l’équipe médicale peut être imaginé avec des kinésithérapeutes, dentistes, podologues ou d’autres spécialistes pertinents dans l’accompagnement du pratiquant.

 

Lutte contre le Dopage

Un des éléments importants en matière d’éthique et d’intégrité physique, c’est bien la lutte contre le dopage. Le rôle de la Fédération est d’accompagner la formation des différents acteurs du monde du Triathlon dans la considération de ce qu’est le dopage et les conduites dopantes.

La mise en place d’informations locales sur ce sujet important semble nécessaire.  La lutte contre le dopage est un objectif en matière d’équité et de santé. Il y a une certaine forme d’universalité dans la lutte contre le dopage : lutter contre l’injustice.

Avec les baisses de budget, la lutte repose sur l’information apportée aux triathlètes et aux clubs qui sont dans leur immense majorité vertueux. Il peut être intéressant de définir des clubs labellisés avec un référent qui aura suivi une formation et mettra en place des informations dans sa structure. Cette formation pourrait être intégrée à la formation BF5 ou être considérée dans un module spécifique.

 

Commission nationale des Mixités et de la Citoyenneté (CNMC)

La Fédération doit mettre en place des actions visant à accompagner les mixités et appréhender au mieux le rôle de citoyen de chaque licencié.

 

Le virage vers la mixité de genre

Le plan de féminisation mis en place au cours de l’olympiade précédente a connu un franc succès. Il est nécessaire d’assurer la continuité des actions mises en place au cours de la prochaine olympiade.

En parallèle, il est important d’appréhender le virage de la mixité car l’objectif fondamental est celui-ci : ne plus avoir besoin de stigmatiser un public mais bien arriver à une mixité dans l’ensemble des actions (dirigeants, encadrants, pratiquants).

Des décisions importantes doivent être prises et la Fédération doit montrer l’exemple avec un conseil d’administration composé à 50% de femmes. Sur ce sujet, vous en saurez davantage début Janvier.

 

La mixité sociale

Le rôle d’une Fédération, c’est aussi de rendre accessible la découverte de sa pratique au plus grand nombre. Nous devons participer à la construction d’une société où chacun est en mesure d’avoir fait l’expérience de notre sport.

Un travail important devra être établi pour permettre à ceux qui souhaitent rentrer dans cette démarche d’avoir tous les outils pour le faire. Développer des actions avec les milieux scolaires peut être un axe intéressant.

 

Le rôle de citoyen des licenciés

La place dans notre société est conditionnée par un ensemble de règles qui définissent nos droits et nos devoirs. Cette notion doit être considérée à toutes les strates de notre Fédération. Au sein de la Fédération, au sein des Ligues, au sein des comités départementaux et au sein des clubs.

Des chartes d’engagement à adhérer au projet associatif de chaque structure, avec ce que cela implique en termes de droits et devoirs, seront mises à disposition afin de formaliser ce qui est souvent tacite. Le caractère tacite de l’engagement doit être explicité pour éviter les frustrations et les incompréhensions, souvent sources d’incivilités ou de conflits.

 

C’est une commission transversale à l’ensemble des projets de la Fédération. Il faudra définir comment elle pourra travailler concrètement en synergie avec chacun des secteurs.

 

Commission Nationale du Développement Durable (CNDD)

Le développement durable considère trois sphères, le social, l’environnemental et l’économique. Cette considération est l’essence du terme et vise à se poser la question suivante : « Comment faire pour que l’action que je mets en place s’inscrive dans la durée ? »

Cela concerne tous les sujets : une organisation, un projet de club, un graphisme de tenues, une commande de matériel, la gestion de ses bénévoles, des orientations politiques, la formalisation des projets …

Tout choix qui implique des personnes, l’environnement ou l’économie doit être appréhendé de manière durable en se posant la question : « ce choix est pris pour combien de temps ? »

L’objectif de la réflexion est de s’engager dans une démarche où une réflexion à la base permet de gagner du temps dans la reconduction ou le non besoin de reconduction de l’action.

 

Exemple : je fais chaque année des photocopies pour écrire les numéros de dossards pour le retrait des inscriptions, identifier les vélos ouvreurs …

Solution envisageable : faire des panneaux aquilux imprimés que je pourrai reprendre chaque année.

Solution optimisée : partager les panneaux avec les organisations voisines qui n’ont pas lieu à la même date.

Solution optimale : idem précédent et trouver un partenaire départemental/régional qui va sponsoriser les panneaux.

 

On observe bien dans cet exemple que la solution la plus simple est la première mais la plus efficiente est la dernière. C’est cette recherche d’efficience que la dynamique de cette commission doit impulser sur les territoires et au sein du fonctionnement fédéral.

 

C’est une commission transversale à l’ensemble des projets de la Fédération. Il faudra définir comment elle pourra travailler concrètement en synergie avec chacun des secteurs.

 

 

Commission Nationale d’Equité et Sécurité sur les épreuves (CNESE)

Ancienne Commission Nationale d’Arbitrage (CNA), cette commission fournit un travail de grande qualité  et le déploiement sur le territoire est parfois difficile.

Nous devons trouver des moyens de valoriser nos arbitres car ils sont garants de l’équité et de la sécurité sur les épreuves. Leur rôle est essentiel à la bonne conduite d’une manifestation mais trop souvent décrié.

Le fait de renommer cette commission relève de la sémantique mais aura une conséquence directe sur l’état d’esprit de l’ensemble des acteurs qui œuvrent sur nos épreuves.
En effet, trop de retours sont fait dans le sens où les arbitres considèrent que leur rôle est d’appliquer la Réglementation Générale. C’est une vision qui ne respecte pas l’esprit de la règle. C’est tout le rôle de l’arbitre, mesurer l’écart entre la règle et le comportement de l’athlète :

  • Est-ce que ce comportement respecte l’équité par rapport aux autres participants ?
  • Est-ce que ce comportement met en danger l’athlète ou les autres athlètes ?

Ainsi, le filtre de lecture est totalement différent selon :

  • le fait d’arbitrer une épreuve découverte avec des non licenciés qui ne connaissent pas les règles et où le rôle de l’arbitre est un rôle pédagogique,
  • le fait d’arbitrer une épreuve « élite » où chaque seconde constitue parfois un gain parfois sur le résultat final.

Un outil existe déjà dans certaines régions et il semble pertinent de le décliner sur l’ensemble du territoire : la classification des épreuves en fonction de leur niveau compétitif. La réflexion peut être engagée de manière plus poussée mais on pourrait avoir :

  • Niveau 1 : épreuves de démocratisation, objectif de pédagogie,
  • Niveau 2 : épreuves départementales et régionales classiques : plus de rigueur sur 20% de l’effectif, pédagogie sur le reste des participants,
  • Niveau 3 : épreuves départementales et régionales /inter régionales de type championnat : plus d’enjeu donc plus de sévérité sur 50% de l’effectif, pédagogie sur le reste,
  • Niveau 4 : épreuves nationales. Une classification spécifique pourra être effectuée car on ne peut considérer un arbitrage similaire entre un championnat de France d’Aquathlon catégorie benjamin et une étape de championnat de France des Clubs D1 de Triathlon.

Il existe également un deuxième outil qu’il faudra accompagner avec une classification des arbitres en fonction de leur niveau d’expérience. Cet outil se veut motivant pour avoir envie de progresser et dans tous les cas, avoir une grille de lecture qui permette de se situer.

Enfin, avec une meilleure communication sur le fait d’avoir besoin de personnes qui assurent la sécurité et l’équité sur les épreuves, c’est davantage « vendeur » et vertueux que : « on a besoin d’arbitres ! ». La finalité reste la même mais la dénomination est essentielle. En effet, je connais peu d’arbitres qui regrettent leur expérience. Il faut donc se servir de cela comme une force.

La Fédération doit également accompagner un travail transversal auprès des éducateurs de club pour les jeunes et les moins jeunes. En effet, on observe trop souvent que les règles sont connues la veille ou le matin même d’une épreuve. Ce travail de formation rentre dans la démarche anticipative du développement durable. Plus de formation pour moins de sanction.

 

Commission Nationale de Discipline (CND)

Cette commission se réunit pour traiter des incivilités constatées entre les personnes du monde du Triathlon. Elle se réunit aussi pour traiter des cas de dopage.

Concernant les incivilités, les propos insultants, menaçants, racistes, sexistes doivent être sanctionnés avec la plus grande fermeté. Notre sport est un sport qui demande des qualités de persévérance, de travail, d’investissement mais cela ne doit pas impacter sur un civisme à conserver en toute circonstance.

Concernant le dopage, l’accompagnement de la  lutte contre le dopage sur les territoires permettra d’accompagner la commission sur certains cas identifiés en amont. Elle sera assurée par une commission définie par les textes de loi : la commission nationale disciplinaire de première instance de lutte contre le dopage.

Les décisions de cette commission doivent être souveraines.

 

Commission Nationale d’Equité (CNE)

Ancienne Commission Nationale Sportive (CNS). Son rôle reste inchangé : traiter les dossiers de demande d’appel suite à un non respect de la Réglementation Générale.

Sa philosophie en revanche doit évoluer et considérer qu’il y a la règle et l’esprit de la règle. En effet, notre sport évolue sans cesse et les règles qui le régissent également. La question qu’il faut se poser est la suivante : « est ce que la décision qui est prise sert le développement de notre sport ? »

Le monde associatif est fait de bénévoles qui s’investissent selon leur « bien vouloir ». Il est important de faire respecter les règles mais il faut rester vigilant quant à l’entretien des motivations de ces mêmes bénévoles.

On peut observer des dirigeants qui arrêtent car ils trouvent certaines décisions injustes et inexpliquées dans le fond. L’absence de réponse à une question concernant la réglementation montre qu’il peut être nécessaire de revoir les règles concernées. La réflexion sur la sanction doit être menée en conséquence.

 

Commission Nationale de la Règlementation Générale Fédérale (CNRGF)

Cette commission fournit un travail essentiel de formalisation des règles qui régissent l’activité Triathlon et disciplines enchaînées. Elle doit être accompagnée par l’ensemble des secteurs pour rédiger / modifier les articles.

C’est une commission transversale au secteur développement de la Fédération. Il faudra définir comment elle pourra travailler concrètement avec chacun des projets concernant ce secteur.

 

Construisons ensemble la Fédération de demain !

Prochaine étape le lundi 2 Janvier

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *