Changer de direction, bousculer les codes, avancer …

Le monde qui nous entoure est fait de certitudes et de règles tacites. C’est ce qu’on appelle communément la société. Mais cette société n’a besoin que d’une chose pour fonctionner, le « vivre ensemble ». On pourrait le traduire par l’adage : « la liberté de chacun s’arrête où commence celle des autres », qui est, dans le prolongement, le fait de respecter les choix de chacun. Un message de tolérance quand on s’attache à l’intégrer dans son fonctionnement quotidien.

Dès lors, nous n’aurions plus besoin d’être à la recherche de ce que la société veut que l’on soit mais de ce que l’on est SOI. Bonne nouvelle, chaque personne dans son individualité est la mieux placée pour cette mission. Le souci, c’est que cela demande des efforts de deux types :

  • Celui pour « lutter » contre son ego limitant (accepter de perdre du confort),
  • Celui pour « lutter » contre le poids de notre éducation sociétale (qu’est ce que l’on va penser de moi ?).

 

Cette lutte intérieure est ce que l’on qualifie souvent de développement personnel. Dans ce cadre, la « lutte » n’est pas la plus adaptée, on parle de « lâcher prise », d’ « acceptation » et de d’être à l’écoute de ses envies profondes.

 

Avec le développement d’un certain confort, il est de plus en plus difficile de lutter contre son ego limitant. En effet, il y a tellement de raisons qui font que cela est compliqué, que cela créé de l’incertitude … Ce chemin, c’est la deuxième fois que je l’arpente et ce n’est pas plus facile pour autant.

Concernant le poids de l’éducation sociétale, j’ai la chance de ne pas trop le subir. En effet, j’ai compris très jeune que je n’avais pas de compte à rendre aux « gens » tant que je respectais les règles du système.

 

J’ai la nécessité de vivre passionnément. Je suis un bâtisseur, j’ai besoin de sentir que mon cœur bat et que ma vie me fait rêver. Cela n’appartient pas à la raison.

 

Mon choix interpelle. En effet, comparer avec son histoire personnelle est une logique naturelle. Si mon parcours peut inspirer, j’en serai heureux. C’est aussi le but de mon partage et un des sens de ma vie : transmettre.

 

Quant à la question : « mais tu vas vivre comment ? », elle est récurrente. En effet, sortir des sentiers battus, aborder les choses sous un autre angle que celui convenu, est très vite effrayant. C’est sur ce point, je le concède, qu’il m’a été le plus difficile de « lutter » contre mon ego.

Néanmoins, je citerai une phrase de Mike Horn qui résume parfaitement ma pensée : « Pour se mettre en marche, il suffit d’avoir 5% de réponses à ses questions ; les 95% restants viennent le long du chemin. Ceux qui veulent 100% de réponses avant de partir restent sur place ».

Alors, je ne pars pas affronter les limites de mon corps dans la nature, je ne suis pas cet aventurier là. En revanche, affronter les limites de mon esprit et créer un nouveau paradigme est une aventure magnifique et un chemin qui me donne envie de me lever le matin.

La réponse à cette question est simple : « je ne sais pas ». Mais j’ai toute confiance dans le fait qu’elle viendra dans les semaines ou les mois à venir. Elle viendra comme une évidence, réponse à mon cheminement.

 

Aujourd’hui, c’est l’écriture qui me donne envie. Quelle chance de partager des réflexions, de sentir que l’on apporte sa pierre à l’édifice et essayer d’avancer pour vivre dans un monde meilleur, avec davantage de citoyenneté.

 

Alors, pour celles et ceux qui souhaitent réfléchir sur d’autres sujets, restez connectés 😉

12 pensées sur “Changer de direction, bousculer les codes, avancer …

  • septembre 7, 2018 à 6:26
    Permalink

    A méditer Florent, à bientôt, Laurent.

    Répondre
  • septembre 7, 2018 à 6:38
    Permalink

    Ça me co firme ce que je penssai à l’époque. 🙂

    Répondre
  • septembre 7, 2018 à 6:38
    Permalink

    Tellement simple mais tellement compliqué.

    Répondre
  • septembre 7, 2018 à 6:52
    Permalink

    Salut Florent , Bel anniversaire !
    J’adhère tout à fait à ton texte …et j’ai mis cela en pratique depuis déjà pas mal d’années dans ma vie . Bises !

    Répondre
  • septembre 7, 2018 à 7:01
    Permalink

    C’est fabuleux et courageux de pouvoir changer de direction, tout remettre à plat, ne pas avoir de l’inconnu, bravo pour ce charisme.

    Répondre
  • septembre 7, 2018 à 7:55
    Permalink

    Super et le phrase de Mike Horn et aussi très bien 😊

    Répondre
  • septembre 7, 2018 à 10:25
    Permalink

    J’adhere Bien évidemment. Moi même, je suis en cours de cheminement. Tu te fais un beau cadeau d’anniversaire
    Bises

    Répondre
  • septembre 7, 2018 à 11:26
    Permalink

    Je suis moi aussi sur ce même chemin, enfin le mien plutôt ;)! Ravie de voir que je ne suis pas la seule! Merci de nous faire partager. Encore bon anniversaire! Bise

    Répondre
  • septembre 7, 2018 à 11:27
    Permalink

    Bjr, bon anniv …….belle reconversion mentale que j’approuve
    Belle journée @ vous

    Répondre
  • septembre 7, 2018 à 2:02
    Permalink

    Chacun son Mike Horn ! Je suis sur que tu es le Mike Horn de quelqu’un, et si non , tu le deviendras ! Bizh , BA 😍💀😉 Résistance !!

    Répondre
  • septembre 7, 2018 à 3:42
    Permalink

    Bravo car il faut du courage mais tu n’en ai pas à ta première , bonne chance pour la suite

    Répondre
  • septembre 7, 2018 à 5:16
    Permalink

    bien, pour moi tu ne changes pas de direction. Peu importe le domaine ou tu t’impliques, tu es toujours dans la même direction. Le partage, l’échange (meme houleux), la discussion etc…
    tu changes juste de domaine d’action.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *